En images

  • Chalet Pré Saint-Jean, Henry-Jacques Le Même architecte, 1939. L’escalier intérieur, vers 1940 (Avec l’autorisation de la Société Française des Architectes (ex SADG), www.sfarchi.org)

  • Chalet aujourd’hui dit du Mont d’Arbois, Henry-Jacques Le Même architecte, 1929. Perspective inspirée du salon, présentée par Henry-Jacques Le Même dans son diplôme d’architecte, 1929 (Avec l’autorisation de la Société Française des Architectes (ex SADG), www.sfarchi.org)

  • Chalet aujourd’hui dit du Mont d’Arbois, Henry-Jacques Le Même architecte, 1929. Le départ du grand escalier (Jean Favier. La Menuiserie moderne. Bois. Paris : A. Sinjon)

Agencement et mobilier intérieur

L’aspect novateur et le raffinement des aménagements intérieurs sont soulignés par les contemporains : "Les intérieurs, peut-être encore plus que les extérieurs reflètent une volonté de simplicité. Et cela se conçoit : la maison est sous le signe du sport, religion nouvelle aux tendances jansénistes ! Les murs sont nus, les sols en simples carrelages de grès cérame mais tellement bien combinés qu’on en oublie complètement la pauvreté de ce matériau. Avec des carreaux entiers et des demi-carreaux et seulement trois couleurs, l’architecte a trouvé des combinaisons infinies et qui rappellent certaines étoffes d’Afrique. Dans les intérieurs, les boiseries jouent un très grand rôle : plafonds, portes, rampes d’escaliers donnent prétexte à des études ingénieuses et très décoratives. Il était tout indiqué au pays des grandes forêts de sapin, d’exalter le bois local. Le Même en tire des effets curieux notamment dans les grands plafonds rampants épousant la pente du toit ou dans ses escaliers aux formes toujours variées : rien que le beau dans la splendeur du vrai !" (Albert Laprade. L’architecture dans nos provinces françaises, l’œuvre de M. Le Même, à Megève. L’Architecture, t. 46, n°2, 1933, p. 59-61).

"Il faut garder sous ses yeux et dans son esprit la sobre majesté du décor extérieur et apporter à nos chalets alpestres le confort et la gaieté en se gardant de complications que dédaigne la vie rustique et saine" (H. J. Le Même. Chalets de montagne, décoration et confort. L’Illustration, 14 janvier 1939, n° 5002, p. 61).