Atelier d’Architecture en Montagne

Cette agence d’architectes et d’urbanistes est née d’une pratique collective du métier d’architecte et d’urbaniste, initiée par D. Pradelle qui débute sa carrière professionnelle à l’automne 1946 en rejoignant L. Chappis chargé de mettre en œuvre le projet de la station départementale de Courchevel 1850. Ils constituent, avec Jean-Marc Legrand, l’Atelier d’Architecture à Courchevel et fondent les principes de l’École de Courchevel qui propose un habitat contemporain adapté aux « situations insolites de citadins du XXe siècle en altitude ».

Installé à Chambéry à partir de 1957, D. Pradelle s’entoure d’une équipe composée de jeunes architectes urbanistes, Henri Mouette, Philippe Quinquet, Gaston Regairaz, Guy Rey-Millet, rejoints plus tard par Alain Bardet et Jean-Gustave Orth. Confrontée aux grands programmes touristiques de montagne, développés en France à partir de 1960, l’équipe de l’A.A.M. cherchera à concilier le respect de la nature et la fonctionnalité des réalisations, par une approche adaptée aux sites.

L’atelier s’entoure de nombreuses collaborations, contribuant à un dépassement dans leur travail, notamment avec les architectes Ch. Perriand et Jean Prouvé, et les artistes Véra et Pierre Székély.

Pendant plus de 30 ans, l’A.A.M. ne cesse de construire : les stations de sports d’hiver des Arcs, des Karellis, de Val-Louron dans les Pyrénées, la Croisette à Courchevel 1850, des hôtels, des villages de vacances avec l’association Renouveau, des équipements du parc national de la Vanoise, des refuges d’altitude. L’équipe se forge une solide réputation dans le domaine de la construction en montagne, la conduisant à mener des missions à l’étranger (Espagne, Bulgarie, Italie, Chili) et à faire partager son expérience en participant à l’enseignement de l’architecture et de l’urbanisme.