En images

  • Façade sud. Détail des balcons

  • Le hall d’entrée

  • Vue générale depuis le nord-est

  • Vue générale depuis le nord-ouest. Le pignon enterré et la toiture porte-neige

  • Façade nord. Détail des menuiseries

  • Le hall d’entrée. Les placards à skis

  • Façade nord. L’entrée de l’immeuble

  • Vue générale depuis le sud

  • Schéma d’un immeuble en longueur

La résidence Pralong

Le Pralong est conçu en 1968 par l’architecte Guy Rey-Millet (AAM) pour le promoteur Michaud de Chambéry. Le parti pris en longueur implanté perpendiculairement aux courbes de niveaux permet d’intégrer dans la pente une construction aux proportions importantes (30 x 10 m).

L’édifice s’élève sur six niveaux du côté aval et un du côté amont. Les niveaux inférieurs sont encastrés dans le terrain pentu. Ce principe limite l’impact visuel de la résidence du côté de l’amont bordé par la piste de Bellecôte.

Les logements, aménagés dans des travées de 3,6 m (65 m²), sont « traversants ». En façade sud-est, les menuiseries vitrées (avec rideaux intérieurs) sont posées entre les murs de refend garantissant une grande luminosité. Des galeries partagées en balcons équipent chaque niveau. L’entrée de la résidence sur la façade postérieure ouvre sur un vestibule vitré, équipé de placards à skis.

La construction est en béton armé avec des poutres supports de la couverture porte-neige. Le Pralong développe des principes déjà expérimentés par l’équipe de l’AAM pour des programmes résidentiels comparables réalisés sur d’autres sites de la commune de St-Bon. Par ailleurs les architectes bénéficient pour le Pralong de l’expérience de la résidence des 3 Arcs, 1er immeuble résidentiel d’Arc 1600 (1967).

En 1998, un projet de rénovation prévoit de surélever l’immeuble et de le recouvrir d’une charpente à versants multiples avec des lucarnes et équipé de menuiseries et garde-corps en bois découpé.

JPG - 250.6 ko
Schéma d’un immeuble en longueur