En images

  • Hall de l’entrée principale des immeubles C2 et C5. Atelier d’architecture en montagne, Ch. Perriand, G. Regairaz, G. Rey-Millet, 1974 © Adagp, Paris 2009

  • Le Versant sud C2. Vue d’ensemble depuis l’est. Atelier d’architecture en montagne, Ch. Perriand, G. Regairaz, G. Rey-Millet, 1974 © Adagp, Paris 2009

  • Le Versant sud C3. Vue de l’entrée et d’une terrasse. Atelier d’architecture en montagne, Ch. Perriand, G. Regairaz, G. Rey-Millet, 1974 © Adagp, Paris 2009

  • Coupe, par l’atelier d’Architecture en Montagne, avril 1969 (A. privées Atelier d’Architecture en Montagne)

  • Le Versant sud C1. Vue d’ensemble depuis le sud-ouest. Atelier d’architecture en montagne, Ch. Perriand, G. Regairaz, G. Rey-Millet, 1974 © Adagp, Paris 2009

  • Typologie. Schéma. Immeuble parallèle à la pente, à galerie latérale et coursive horizontale

La résidence le Versant Sud

Le Versant sud constitue le plus grand programme d’Arc 1600 avec 1 100 lits (232 studios) répartis dans cinq corps de bâtiment disposés en gradins, étagés et encastrés dans une combe orientée sud-ouest. Le projet élaboré en 1969 est achevé en 1974.

La composition cherche à limiter au mieux l’impact de cette très grande résidence (13 étages, 40 m de hauteur, longueur de bâtiments variant entre 50 et 120 m) dans un site aux dimensions réduites par une disposition en gradins et une construction encastrée. L’immeuble, bien qu’implanté à proximité immédiate et à même altitude que le centre d’Arc 1600, est invisible tant depuis le domaine skiable que depuis la station, car les toitures terrasses poursuivent la pente du terrain.

Les cinq parties de l’immeuble sont reliées entre elles par une circulation verticale qui suit la pente sur 40 m de dénivelée, et dessert chaque immeuble de plain-pied. Des décrochements en plan rythment les longueurs trop importantes des différents corps de bâtiments. Tous les logements sont orientés au soleil, sur la vallée, sans aucun vis-à-vis autre que celui du paysage de la vallée. C’est de l’architecture bioclimatique avant l’heure (Guy Rey-Millet).

Le module de base du projet est constitué d’une aile avec deux niveaux de studios distribués par une coursive horizontale enterrée, placée à mi-hauteur et par des cages d’escalier intérieur donnant accès aux logements. Chaque studio est aménagé dans une travée de 3,66 m de large, prolongée par une terrasse surélevée de 33 cm. Les studios mono orientés sont de cinq types différents. Au niveau supérieur, des duplex permettent l’aménagement d’un « coin montagne » avec une petite chambre éclairée d’une fenêtre, tandis que pour les autres, de plain pied, le « coin montagne » est traité en alcôve.

 

JPG - 111.6 ko
Typologie. Schéma. Immeuble parallèle à la pente, à galerie latérale et coursive horizontale