En images

  • Chalet La Croix des Perchets, Henry-Jacques Le Même architecte, 1928. Inscription peinte sur le poinçon de la charpente. Etat en 1996

  • Chalet Le Sarto, Henry-Jacques Le Même, Jacques Vibert architectes, 1941. Etat en 1995

  • Chalet Hurlevent, Henry-Jacques Le Même architecte, 1934. Vue d’ensemble. Etat en 1996

  • Chalet de l’Inconnu, Henry-Jacques Le Même architecte, 1940. Etat en 1995

Principes d’architecture

À Megève, H. J. Le Même met en place les éléments d’une nouvelle typologie architecturale : le chalet skieur, une villa de villégiature, adaptée au cadre naturel de la montagne, à son climat et à la pratique nouvelle du ski. Il se distingue de la ferme traditionnelle par son programme : grand salon de réception et salle à manger, nombreuses chambres avec salles de bains, cuisine avec équipements modernes, chambres de domestiques. C’est une habitation pratique avec une organisation intérieure qui ne cède rien au décorum.

Le chalet skieur

Le chalet skieur est conçu pour être appréhendé de l’extérieur dans son rapport au paysage, en faisant appel à quelques règles simples issues de la tradition classique. La façade principale est traitée en façade pignon coiffée d’un toit symétrique à double pente. L’élévation est tripartite avec un soubassement, un étage noble et des combles. Cette hiérarchie verticale est soulignée par des matériaux différents avec soubassement de moellons de pierre, encadrement des baies en granit, crépi tyrolien blanc ou jaune paille au rez-de-chaussée, et parties supérieures en sapin brut teinté brun foncé sur lesquelles contrastent les balustrades et les volets peints en couleurs vives, vert, rouge ou jaune.

L’implantation

Les chalets sont toujours implantés dans la pente, face à la vue, déterminant ainsi un niveau haut et un niveau bas, un bel étage et un soubassement. L’entrée principale est à l’amont. Le soubassement renferme les services (buanderie, chaufferie, chambres de domestiques) mais permet aussi au skieur de rentrer à l’aval, de quitter skis et chaussures et de les entreposer avant de rejoindre l’habitation.