En images

  • Flaine Forêt, résidence de la Forêt et résidence Andromède avec façades orientées au sud.

  • Flaine Forêt, résidence Castor, petit immeuble construit à flanc de coteau avec façade exposée au sud et à la vue

  • Vue d’ensemble de Flaine Forêt depuis le domaine skiable, composée d’immeubles linéaires, parallèles aux courbes de niveaux couvert d’un e toiture terrasse.

  • La galerie marchande aménagée sur deux niveaux et construite en bordure du Forum

  • Flaine Forum. La galerie marchande édifiée au pied des immeubles

Les principes d’architecture

La recherche d’une architecture fonctionnelle est annoncée dès l’origine par le promoteur qui "préfère la création d’ensembles et d’immeubles aux styles harmonisés et ne souhaite pas que Flaine se distingue par l’originalité de quelques bâtiments plus ou moins heureusement juxtaposés" (E. Boissonnas).

Des édifices linéaires

Les édifices sont linéaires, orientés est-ouest, avec une structure rythmée par une trame régulière partagée au centre par une coursive centrale desservant chambres d’hôtels et appartements aménagés dans des travées aux largeurs adaptées et éclairées soit en façade sud, soit en façade nord. Les volumétries sont simples, orthogonales et volontairement épurées. Les toitures sont de type toitures froides, plates, sans débord, ni porte-neige.

Des façades rythmées

Les façades sont rythmées par une combinaison de profondes terrasses en saillie avec garde-corps grillagés et par la déclinaison des panneaux fabriqués en usine, aux motifs et géométries variés : panneaux pleins en pointes de diamants inversées et panneaux ajourés au milieu par des menuiseries qui défilent par groupe de deux ou de quatre. L’ensemble compose un jeu d’ombre et de lumière (M. Breuer) qui se joue sur un béton brut, lisse ou laissant paraître des empreintes de coffrage, offrant selon les saisons et les heures, toutes les nuances du gris, rappelant ainsi les falaises de calcaire gris.