En images

  • Schéma d’aménagement de la station des Tovets dessiné sur le terrain par L. Chappis, avril 1946

  • Plan d’aménagement de la station des Tovets. Projet, par L. Chappis, mai 1946

  • extrait de « Contribution à une architecture de montagne », par L. Chappis, D. Pradelle et J.-M. Legrand, 1955

Principes de composition de la station

A l’automne 1945, L. Chappis est chargé par M. Michaud d’étudier le projet des 3 Vallées, élaboré 3 ans auparavant par un groupe d’ingénieurs et d’urbanistes dans le cadre d’une mission d’État. L. Chappis repère d’abord les pistes de ski, trace les profils de remonte-pentes, aidé de Jean Blanc (natif de St-Bon et alors champion de France de ski) et de J. Pomagalski. Il détermine les futures implantations humaines en fonction des potentiels skiables.

Au printemps 1946, il dessine sur place aux Tovets le plan d’urbanisme de la station, prévoyant une répartition fonctionnelle des différentes nécessités : le centre de la station fixé par la convergence des pistes de ski accueillant les zones commerciales, les boutiques, le village administratif ; à l’entrée, les zone de garages en plein air et les garages souterrains ; sur les versants est et nord, les zones résidentielles des chalets, villas, hôtels et pensions. Chaque résidence est reliée à une piste de ski afin que les skieurs puissent partir et revenir à ski. La station nouvelle se dissimule dans un paysage de forêts et de clairières. "Ce plan n’est fonction que du bon sens, de la topographie, qui conduit tout naturellement à des solutions inscrites sur le terrain, d’un raisonnement cartésien, et ne s’appuie sur aucun a priori" (L. Chappis). Les travaux de la route d’accès débutent durant l’été 1946 et les premiers skieurs sont accueillis à Noël 1947.